NDH participe au Forum régional sur l’analyse des risques et menaces de violences politiques en phase électorale.

Ce 26 octobre 2017, NDH a pris part à une réflexion critique sur la place et rôle des jeunes dans la période pré et post-électorale. C’était dans le cadre du /au forum régional sur l’identification et l’analyse des risques et menaces de violences politiques en phases électorales, organisé par la Dynamique Mondiale des Jeunes dans le cadre de la campagne « Prévenir les jeunes contre les violences et risques d’instrumentalisation politiques ». L’activité s’est tenue pendant une journée au siège du Service Œcuménique pour la Paix. L’objectif poursuivi était d’identifier et analyser les risques et menaces de violences politiques qui pèsent sur les phases électorales, déterminer les mesures pour les prévenir et renforcer l’aptitude des jeunes à agir pour leur propre compte face aux vulnérabilités politiques. La rencontre a vu la participation de plusieurs leaders et experts en politiques, des hommes de médias, des jeunes représentants d’associations, mouvements laïques et confessionnelles, etc.

Après la séance protocolaire d’ouverture, deux panels de discussions se sont succédés. Le premier était axé sur : « Expériences pratiques des Partis politiques en matière de prévention des violences politiques en période électorale (origines, manifestations, conséquences, dispositions pratiques pour les éviter) et préservation de la sécurité humaine.  Conduit par les représentants de partis politiques, ceux-ci ont interpellé les jeunes sur la nécessité de la culture politique, l’entrepreneuriat politique, l’inscription massive sur les listes électorales, la participation au vote et la défense du vote, etc. Le deuxième panel conduit par des universitaires, expert en sécurité humaine,  ont parlé respectivement du discours politique et de son impact dans la société et sur la sécurité humaine.  Il était surtout question pour ces deux exposants de montrer les effets du discours politique qui s’adaptent selon le contexte qui pèse lourdement sur son contenu. Cette seconde phase d’allocution a donné lieu à un moment d’échange où  NDH à pris la parole pour permettre aux participants d’être mieux  éclairer  sur les discours politique en temps de crise.

NDH a aussi  Contribué dans les travaux en groupes où  il était question  de relever les menaces à la sécurité humaine en période électorale, les mesures à prendre aussi bien par les politiques que les jeunes. Il s’agissait entre autre comme menace : la pauvreté, le chômage, l’inculturation politique, la corruption,  les crises identitaires, etc.

La dernière articulation de l’activité a été le point de presse au cours duquel les points saillants de la rencontre ont été énoncés. La lecture de la déclaration a suivi juste après le point de presse et  sur ce, madame la présidente de DJM a pris la parole pour remercier chaleureusement les participants à ce forum et clôturer les travaux dudit forum.

                                                                     La Responsable Administrative et de la Communication