A la une

NDH participe au Forum régional sur l’analyse des risques et menaces de violences politiques en phase électorale.

Ce 26 octobre 2017, NDH a pris part à une réflexion critique sur la place et rôle des jeunes dans la période pré et post-électorale. C’était dans le cadre du /au forum régional sur l’identification et l’analyse des risques et menaces de violences politiques en phases électorales, organisé par la Dynamique Mondiale des Jeunes dans le cadre de la campagne « Prévenir les jeunes contre les violences et risques d’instrumentalisation politiques ». L’activité s’est tenue pendant une journée au siège du Service Œcuménique pour la Paix. L’objectif poursuivi était d’identifier et analyser les risques et menaces de violences politiques qui pèsent sur les phases électorales, déterminer les mesures pour les prévenir et renforcer l’aptitude des jeunes à agir pour leur propre compte face aux vulnérabilités politiques. La rencontre a vu la participation de plusieurs leaders et experts en politiques, des hommes de médias, des jeunes représentants d’associations, mouvements laïques et confessionnelles, etc.

NDH CAMEROUN CELEBRE LA 72ème EDITION DE LA JOURNEE DES NATIONS UNIES AU CAMEROUN

NDH Cameroun a célébré le 24 Octobre 2017, la 72ème édition de la Journée des Nations Unies aux côtés du MINREX, du Système des Nations Unies et des Organisations de la Société Civile.

Cette célébration a été ponctuée d’une conférence débat sur le thème : « Société Civile : Préservation de la paix et mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD) au Cameroun », et d’un vernissage.

Communiqué N°013/NDH/2017 : Attribution du Nobel 2017. LA CAMPAGNE INTERNATIONALE SUR L’ABOLITION DES ARMES NUCLERAIRES SACREE « PRIX NOBEL DE LA PAIX 2017 » NDH-Cameroun en est honoré

NDH-Cameroun se réjouit de l’attribution du Prix Nobel de la Paix 2017 à la Campagne Internationale sur l’abolition des armes nucléaires  (ICAN) dont elle est partie prenante.

La Coalition des ONG regroupées au sein de (ICAN) voie ainsi la récompense d’un travail ardu et sans relâche qui a aboutit à l’adoption du traité qui porte son nom.

Au départ purement symbolique, le traité sur l’interdiction des armes nucléaires va s’imposer dans la sphère mondiale comme un instrument clé pour plus d’équité, de justice et de bonne gouvernance mondiale.

NDH-CAMEROUN AU COTE DE VALCERO POUR UN ENGAGEMENT CITOYEN

Mardi 26 Septembre 2017, NDH-Cameroun a pris part à une réunion de concertation organisée par  l’association Jeunes et Fort sis à nouvelle route bastos sur le thème « Impact de la société civile sur le développement local ». Cette rencontre avait pour objectifs de réunir divers acteurs de la Société Civile pour partager ensemble leurs expériences en matière d’implication dans le développement locale de leur communauté et analyser les enjeux du processus électoral au Cameroun. L’atelier a réuni une trentaine de personnes parmi lesquelles, les membres d’associations, des leaders d’OSC et plusieurs artistes d’arts et cultures.

NDH CAMEROUN FACE A LA FRANCOPHONIE POUR UNE ASSISTANCE DANS LE PROCESSUS ÉLECTORAL 2018

21616458_490648547963292_3881474686218761393_nDans le cadre de la mission de la délégation de l’Organisation internationale de la Francophonie au Cameroun qui s’est déroulée du 18 au 22 septembre 2017, NDH a été convié à une rencontre dont l’objectif était de consulter la société civile sur la préparation générale des élections 2018 au Cameroun.  Cette rencontre entre NDH et les membres de la francophonie s’est déroulée le jeudi 21 septembre 2017 à 12h30, au Hilton Hôtel de Yaoundé. Accompagné par une délégation de 05 leaders de la société civile parmi lesquels : le représentant de la société civile Cap émergence, CERAD, et goodwill Cameroun, NDH Cameroun a pu échanger avec la mission de la francophonie conduite par M OUEDRAGO Désiré KADRE, ancien Premier ministre du Burkina Faso et ancien Président de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

JOINT PRESS RELEASE Cameroon: Three human rights organizations demand release of students sentenced to 10 years over Boko Haram joke

Authorities in Cameroon should drop all charges and release three students each sentenced to 10 years in prison for sharing a joke via SMS about Boko Haram, Amnesty International, theRéseau des défenseurs des droits humains en Afrique centrale(REDHAC) and Nouveaux droits de l’homme (NDH) Cameroun said today.

https://www.amnesty.org/en/ latest/news/2017/09/cameroon- three-human-rights- organizations-demand-release- of-students-sentenced-to-10- years-over-boko-haram-joke/

COMMUNIQUÉ DE PRESSE CONJOINT : Cameroun. Trois organisations de défense des droits humains demandent la libération des étudiants condamnés pour une plaisanterie sur Boko Haram

Il faut que les autorités camerounaises abandonnent toutes les charges retenues contre les trois étudiants condamnés à 10 ans d’emprisonnement pour avoir envoyé une plaisanterie sur Boko Haram par texto et qu’elles les libèrent, ont déclaré Amnesty International, le Réseau des défenseurs des droits humains en Afrique centrale (REDHAC) et Nouveaux droits de l’homme (NDH) Cameroun jeudi 21 septembre 2017.

https://www.amnesty.org/fr/ latest/news/2017/09/cameroon- three-human-rights- organizations-demand-release- of-students-sentenced-to-10- years-over-boko-haram-joke/

COMMUNIQUE N°12/ NDH /2017 ENLÈVEMENT AVORTE DE LA DIRECTRICE EXÉCUTIVE DE NDH-CAMEROUN

PORTE A L’ATTENTION DE LA COMMUNAUTÉ NATIONALE ET INTERNATIONALE

Qu‘en date du 22 Août dernier, la Directrice Exécutive de la branche camerounaise de l’ONG internationale Nouveaux Droits de l’Homme (NDH Cameroun), Mme Cyrille Rolande BECHON, s’est rendue, après plusieurs tentatives sans succès, à l’Agence de Yaoundé de United Parcel Service (UPS), une entreprise postale dont le siège est à Atlanta aux Etats-Unis, à l’effet de procéder au retrait d’un courrier expédié par Amnesty International depuis Dakar;

NOUVEAUX DROITS DE L’HOMME CAMEROUN RENFORCE LES CAPACITES DE SON PERSONNEL EN MATIERE DE PROMOTION DES DROITS HUMAINS ET DE PRÉVENTION DE LA TORTURE.

Du 27 août au 1er septembre 2017, s’est tenue à Mbalmayo (Cameroun) la première édition de la Session Nationale de formation aux droits humains sur le thème : « Promotion des droits humains et prévention de la torture au Cameroun ». Organisé par Equitas-Centre international d’éducation aux droits humains, l’Association Mondiale pour l’Ecole Instrument de paix-Cameroun (EIP-Cameroun) et le Réseau Equitas Cameroun des éducateurs aux droits humains (RECEDH), cette formation avait pour but de renforcer les capacités des acteurs travaillant sur la prévention de la torture au Cameroun à mettre en œuvre des activités d’éducation aux droits humains afin de contribuer à la promotion des droits humains et à la prévention de la torture. 

A BRIEF RESUME OF A POLITICAL DEBATE CONDUCTED AT FRIEDRICH EBERT CENTRE IN YAOUNDE-CAMEROON DATED FRIDAY 8 SEPTEMBER 2017.

AS earlier underlined, Friday 8 september2017 at Friedrich Ebert Centre in Bastos-Yaounde, witnessed a high level political debate under the theme CAMEROON AND INTERNATIONAL NON-GOVERNMENTAL- ORGANISATIONS: AMNESTY INTERNATIONAL AND INTERNATIONAL CRISIS GROUP. The debate which took place in the presence of the coordinator of the said centre drew the attention of students from a number of high institutions of learning, representatives of political parties as well as national non-governmental-organisations. NDH-Cameroun answered present and was highly represented by two members; Madam Murielle Mbakop and the trainee, my humble self Njukang Rostan.