Atelier régional de renforcement de capacités sur la gouvernance des fonds scolaires en contexte de décentralisation

Yaoundé, les 23 et 24 janvier 2015

 Le projet « gouvernance des fonds scolaires en contexte de décentralisation » mis en œuvre par NDH-Cameroun s’était rendu les 23 et 24 Janvier 2015 à sa phase de formation des acteurs impliqués dans la gouvernance des fonds scolaires, pour ce qui est de la Région du Centre. La salle de conférence de l’hôtel Meumi a mobilisé près d’une soixantaine de personnes constituées de parents, d’enseignants et de responsables du gouvernement et des services centraux et déconcentrés du Ministère de l’éducation de base à cet effet.

La cérémonie d’ouverture des travaux a effectivement commencé à 09 heures 30 minutes avec l’arrivée du représentant du Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation. Elle a été ponctuée par la reprise en cœur de l’hymne national, suivi de discours de circonstance dont celui de NDH-Cameroun, celui du représentant du Programme d’Appui à la Société Civile (PASC), et celui du représentant du Ministre de l’Education de Base. Cette cérémonie a aussi été ponctuée par la présentation du projet Fonds Scolaires et de la synthèse des grandes lignes du rapport de d’étude sur la gouvernance des fonds scolaires animée par Cyrile Rolande BECHON, Directrice de NDH-Cameroun.

C’est le Pr Claude ABE, Enseignant à l’Université Catholique d’Afrique Centrale (UCAC) qui va ouvrir le bal des communications avec une leçon inaugurale sur le thème « financement de l’éducation de base en contexte de décentralisation au Cameroun : contenu, acteurs, rôles et responsabilités ». La deuxième communication a été animée par Monsieur Faustin MEDJO, cadre au Ministère des Marchés Publics portait sur « réalisation de projets divers et gestion du paquet minimum dans les établissements en contexte de décentralisation ». La troisième communication animée par le Dr MBEYAP de l’Université de Yaoundé II portait sur le thème « comprendre le droit à l’éducation : cas du Cameroun ». La quatrième communication était relative au « droit à l’éducation et au financement de l’école au Cameroun : synergie d’action entre Etat et parents sous le prisme de l’APEE ». C’est Monsieur SIAKEU Gabriel, sous Directeur par intérim des activités post et péri scolaires au MINEDUB qui a ainsi eu le privilège d’entretenir les participants sur ce sujet. La Directrice de NDH-Cameroun, Madame Cyrile Rolande BECHON, s’est aussi joint aux autres intervenants dans cet exercice, puisqu’elle a animé le cinquième et dernier module d’enseignement sous le thème « redevabilité et reddition de comptes dans la mobilisation et gestion des fonds scolaires : pour qui ? Pour quoi ? Comment ? Exemple du projet fonds scolaires ».

A l’aide des documents préconçus pour la circonstance, nous avons procédé à l’évaluation du niveau de compréhension du sujet par les participants (les documents de pré-tests et les post-tests). Après dépouillement desdits documents, nous avons noté avec beaucoup de satisfaction que les participants ont de manière globale compris de quoi il est question, ce d’autant plus qu’à travers les travaux de groupes, ils ont eu la possibilité d’émettre leurs idées, de donner leur  contribution sur la thématique.

A la fin de cette session de formation très courue qui aura duré deux jours, les premiers membres des CCISFSCO ont été installés, et les attestations de formation décernées à chaque participant.

Le rendez-vous a été dès lors pris pour la session de la Région de l’Ouest à Bafoussam qui se tiendra les 30 et 31 Janvier 2015.

                                                                                                                                                                                                 Fait le 27 janvier 2015