Affaire IBRAHIM BELLO : Le Consortium des ONGs des Droits de l’Homme rend public son rapport de documentation

Allocution d'ouverture de la Directrice ExécutiveLe mercredi 12 avril 2017, NDH-CAMEROUN a accueilli dans ses locaux sis au quartier Nkol-Eton à Yaoundé, une conférence de presse réunissant plusieurs participants composés, des organisations de la société civile et des médias.

Cette conférence de presse avait pour objectif de présenter le Rapport final de la Commission d’Enquête pro Bono du Consortium des ONGs des Droits de l’Homme, sur l’affaire IBRAHIM BELLO ainsi que les recommandations adressées aux différentes institutions compétentes.

Télécharger le rapport ici

Cette activité a duré environ deux (2) heures et s’est déroulée en trois phases à savoir la phase protocolaire, la présentation du Consortium des ONG présent à la conférence de presserapport et les échanges.

La phase protocolaire a principalement portée sur le mot introductif du modérateur de la rencontre en la personne du Dr Hilaire Kamga, ainsi que sur le discours de circonstance de Mme Cyrille Rolande Bechon, Directrice Exécutive de NDH-CAMEROUN.Tout au long de son allocution, Mme la Directrice a pris le soin de présenter les organisations membres du consortium, en l’occurrence Nouveaux Droits de l’Homme-Cameroun, Mandela Center, Un Monde Avenir, Aprodafim, Goodwill Cameroun, Solutions Cameroun, Plate-Forme de la société civile pour la démocratie, Dignité Humanitaire indispensable, SOS Jeunesse Libre, Groupe d’Action pour la Promotion des Personnes Handicapées, l’Association pour le Développement Intégré et la Solidarité Interagissante. Par la suite, elle a décrié et condamné les actes de torture et de mauvais traitements commis sur le jeune Ibrahim Bello avant d’inviter les participants à s’impliquer qualitativement et quantitativement afin que de pareils actes ne se produisent plus.Intervention d'un participants

La deuxième phase de l’activité quant à elle a consisté en la lecture et la présentation du Rapport, par Mr Jean Fogno, Chef de la Commission d’enquête. L’intervention de ce dernier a permis de faire ressortir les faits et les niveaux de responsabilité de tous les acteurs concernés. Les conclusions et les recommandations quant à elles ont été présentées par Mme Cyrille Rolande Bechon.

En conclusion,cette activité qui s’est déroulée à la satisfaction des parties prenantes, a permis au consortium des ONGs des droits de l’homme d’informer la communauté nationale et internationale de l’Affaire Ibrahim Bello et d’inviter ces derniers à mettre en commun leurs efforts pour lutter contre l’impunité et faire jouir à la victime son droit à réparation.

                               Yaoundé, le 13 avril 2017

                             Fouda Antoine, Stagiaire à NDH-Cameroun