INFOS FLASH: 
Après la première audience fixée au 17 octobre 2014 au Tribunal de Première Instance, le procès de l’étudiant Nana Clovis a été renvoyé au 19 décembre 2014. Celui-ci est finalement poursuivi pour manifestation non autorisée dans un lieu public, appel au soulèvement et à la délinquance.

Le Rapporteur du premier groupe en pleine séance de restitution des travaux

More »

match basket ball 3_sensibilisation pers handicapées à la vie publique

More »

panelistes atelier de formation des leaders des org de personnes handicapées sur la pariticipation à la vie publique

More »

 

Repenser la « mobilisation et la gestion des fonds scolaires à l’ère de la décentralisation au Cameroun » : NDH prend le défi à bras le corps…

Le Vendredi 05 Décembre 2014, NDH-Cameroun a organisé un atelier de validation du rapport d’étude portant sur : « Décentralisation et gouvernance des fonds scolaires au Cameroun : cas des régions du Centre et Ouest ». Cet atelier est une activité du projet Notre argent, notre responsabilité, projet qui bénéficie du soutien financier du Programme d’Appui à la Société Civile dans le cadre de la subvention du 10ème FED.

Les libertés individuelles en péril au Cameroun

Dans un dossier intitulé « quand le pouvoir choisit de confisquer les libertés », le quotidien LE JOUR parut le 10 décembre, journée internationale des Droits de l’Homme, analyse et interroge les acteurs sur l’évolution et la situation des droits de l’homme et des libertés au Cameroun.

Séminaire régional de formation en matière d’observation nationale des élections

Il s’est tenu à Yaoundé du 11 au 13 novembre 2014, un séminaire régional de formation en matière d’observation nationale des élections. Il était co-organisé par Elections Cameroun et l’Organisation Internationale de Francophonie.

Environ 60 personnes ont participé à ce séminaire ; parmi lesquelles les membres du Conseil Electoral d’Elecam, les fonctionnaires du Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisa, les représentations de l’OIF et une quarantaine de responsables d’organisations de la société civile venant de 11 pays. Il s’agit de Burundi, Cameroun, République Centre Africaine, Union des Comores, Congo, République Démocratique du Congo, Gabon, Liban, Madagascar, Maurice et Tchad.